Formation continue

Pourquoi maîtriser le webmarketing est crucial pour les créatifs

Pourquoi maîtriser le webmarketing est crucial pour les créatifs

Aujourd’hui, nous sortons exceptionnellement des sentiers battus de la culture graphique, des compétences techniques et du sens créatif pour parler communication et plus spécifiquement auto-promotion.

En effet, si les profils créatifs ont pour mission de mettre les autres en valeur, les cordonniers ne sont pas toujours les mieux chaussés. Ainsi, savoir présenter ses talents et se distinguer n’a rien d’une évidence mais est pourtant essentiel sur un marché de l’emploi très concurrentiel.

Pour l’occasion, nous recevons Carine Gouriadec, intervenante à GOBELINS et spécialiste du webmarketing mais surtout des mots. Avec elle, nous allons revenir sur l’importance de développer sa propre stratégie de contenu lorsque l’on travaille dans la création mais également de confiance en soi et de partage.

Bonne lecture !

 

Bonjour Carine et merci pour cet entretien.
Peux-tu, tout d’abord, nous en dire un peu plus sur toi ? 

Avec plaisir Émilie ! Je suis formatrice et consultante spécialisée en communication éditoriale. 

Mon travail, c'est de transmettre à mes stagiaires et clients les clés stratégiques et les bonnes pratiques relatives à l'usage des mots, des messages, et à la prise de parole en communication de manière générale.

J’ai deux convictions qui animent mon travail au quotidien. Je crois d’une part que les mots ont un poids et qu’il est crucial de bien les choisir pour parler de soi. 

D’autre part, je suis convaincue que la communication possède intrinsèquement des objectifs économiques et qu’il faut donc apprendre à se présenter comme une marque, c'est-à-dire avec une proposition de valeur unique.

 

webmarketing pour les créatifs

 

Comment as-tu évolué du journalisme vers le webmarketing ?

J’ai démarré au début des années 90 dans la presse écrite chez Libération avant de m’orienter vers la production audiovisuelle en devenant responsable information pour l’émission Les Guignols de l’Info de CANAL+.

J’ai par la suite évolué en même tant que le web : en créant des sites et des blogs, en me formant en autodidacte et en combinant les possibilités offertes par Internet à ma connaissance des différents médias.

Ce que j’aime, c’est l’étendue de la palette d'expressions que permet le web, entre podcast, vidéo, infographie, image…

Cependant, le fil conducteur de tout cela reste pour moi la capacité à formuler ses intentions en mots et en messages.

 

Tu enseignes le webmarketing à GOBELINS depuis 10 ans. Pourquoi s’intéresser à ces sujets lorsque l’on travaille dans la création ? 

Dans l’inconscient collectif, être créatif, c’est avant tout posséder une fibre artistique et s’exprimer à partir d’images et de sons.

Si l’on veut pouvoir vivre de sa créativité, deux voies sont alors possibles : 

  • Travailler en agence et vendre ses compétences à un collectif de personnes,
  • Travailler en indépendant et démontrer son expertise (ou proposition de valeur) à de futurs clients.

Dans les deux cas, il faut pouvoir parler de soi dans un contexte de sollicitation permanente et d’information en sur-abondance. 

Il suffit par exemple de taper “graphiste” ou “photographe” dans un moteur de recherche pour être tout de suite submergé par pléthore de propositions à la pertinence toute relative.

Savoir se vendre est donc essentiel et ce n’est pas un gros mot ! Au contraire, c’est montrer en quoi l’offre que l’on propose est différente des autres et en quoi elle nous ressemble profondément.

En d’autres termes, la communication sert à vivre de sa passion. 

C’est pour cela que, durant mes formations, j’encourage les stagiaires à se présenter de la façon la plus ambitieuse, attractive et claire qui soit, à dépasser ce manque de légitimité (surtout pour les femmes). Et toujours sans prétention

Citation inspirationnelle sur l’écriture
 

Comment les créatifs peuvent-ils capitaliser sur leurs compétences pour leur propre stratégie webmarketing ?

Nombreux sont les profils créatifs qui pensent que seule la technicité de leur pratique fait leur valeur. Il faut donc en premier lieu leur faire comprendre qu’ils sont riches de nombreuses compétences mais également d’une sensibilité unique.

Je dis ainsi souvent qu’il y a le savoir-faire et le “faire-savoir”. Cela implique aujourd'hui d’être en capacité de parler de ses compétences sur son site Internet, dans une vidéo ou sur son profil LinkedIn. 

La formation que j’anime accompagne ces profils à se défaire de la peur, à déconstruire l’appréhension de devoir parler d’eux. 

Pour y parvenir, j’intègre toujours des exercices de présentation de soi, de son activité et de ses centres d’intérêt mais aussi de structuration de l’information et de concision.

Toutes ces informations sont des clés de compréhension pour les autres et permettent d’éclairer sur le parcours et les raisons qui conduisent à exercer dans le domaine créatif. 

Une fois la crainte dépassée, les stagiaires s’aperçoivent rapidement que leurs compétences sont de vrais atouts pour une stratégie webmarketing efficace puisqu’ils maîtrisent les moyens d’expression contemporains : savoir véhiculer des messages impactants en créant de l’émotion par l’image.

 

Parlons un peu de la formation que tu animes. Qui sont les stagiaires que tu rencontres ? 

Cette formation au webmarketing est intégrée à un cursus long de Graphiste Web. C’est pourquoi je croise de nombreux graphistes et photographes ainsi que des personnes en reconversion.

Certaines personnes viennent toutefois uniquement pour ce module. Il s’agit alors majoritairement de directeurs et directrices de la communication, de responsables webmarketing, de personnes de l’édition ou d’entrepreneurs et entrepreneuses.

Formation au webmarketing à GOBELINS
 

Comment se déroule la formation et quelle pédagogie appliques-tu ? 

Une stratégie de communication, c’est avant tout une stratégie de contenu. 

Les mots sont donc le fil conducteur durant cette formation qui se découpe en trois phases : 

  • COMPRENDRE : pour cette première phase, je reviens sur les grandes évolutions de la communication de ces vingt dernières années et on décrypte ensemble les codes d’aujourd’hui, ce que cela implique de prendre la parole face à une multitude d’outils et de plateformes à disposition. 
  • DÉCRYPTER : pour cette deuxième phase, on répond à une question centrale : comment prendre sa place dans ce grand capharnaüm ? Cela implique d’être son propre chef d’orchestre, de trouver les réseaux et les formats qui nous conviennent. 
  • METTRE EN APPLICATION : cette dernière partie est dédiée à l’écriture, à l’apprentissage des techniques rédactionnelles orientées web et à la prise de parole sur les réseaux sociaux.

Les trois jours de la formation sont bien sûr ponctués d’ateliers de mise en pratique qui donnent souvent lieu à des moments très forts !

Durant l’un de ces ateliers, les stagiaires découvrent par exemple qu’ils savent écrire et que leurs messages ont un impact sur les autres. C’est autant une découverte de ses capacités que de soi-même, comme une bulle presque magique.

 

Comment les stagiaires mettent-ils ces nouveaux savoirs en application après la formation ?

À l’issue du stage, ils comprennent comment allier la forme au fond, comment parler d’eux en étant concis, en choisissant les mots qui feront mouche. Ils possèdent désormais les bons mots-clés pour se définir et ont une idée précise des réseaux à investir.

Qu’ils candidatent à un poste, vendent leurs prestations, aillent à la rencontre de banquiers, recherchent un associé ou souhaitent intégrer un incubateur, ce bagage les aide à expliquer en quoi leur proposition est intéressante et singulière. 

Récemment, j’ai par exemple accueilli une jeune femme en stage, illustratrice de formation, qui démarrait une entreprise de goodies représentée par un personnage de sa création. 

En la présentant aux autres stagiaires, elle a découvert comment sa proposition pouvait, accompagnée du storytelling adapté, créer de l’émotion chez ses futurs clients. Elle a ensuite imaginé des contenus pour prendre la parole sur les réseaux sociaux, et faire comprendre son activité au monde… 

Une autre stagiaire avait pour objectif de réaliser son site web mais ne trouvait pas les bons mots. La formation a levé ces blocages et elle m’a récemment présenté son portfolio qui est super !

 Atelier durant une formation au webmarketing à GOBELINS

 

Si tu avais un conseil à donner à des créatifs pour les aider dans leur stratégie de communication

Ne pas rester seul et ne pas avoir peur de se confronter aux autres. Il est toujours largement préférable de recueillir des avis et des pistes d’amélioration dans le cadre d’un stage que de se lancer sans avoir réalisé ce travail préalable.

La formation offre ce cadre sécurisant au sein duquel il est possible de tester ses formulations, sa stratégie de communication, de recommencer et surtout, d’apprendre des autres.

 

As-tu des ressources à partager avec nos lectrices et lecteurs ?

Lorsque mon agenda me le permet, j’alimente un blog sur lequel je parle de ces sujets qui me sont si chers.

Dernièrement, j’ai mis en ligne un petit quizz en six questions permettant de savoir où l’on en est dans sa communication et comment l’améliorer suivant son profil. N’hésitez pas à le passer, vous pourriez bien être surpris !

Un grand merci à Carine Gouriadec pour sa disponibilité et sa bonne humeur.

Vous pouvez retrouver le détail de ses prestations sur son site Internet, son parcours sur son profil LinkedIn et ses (bons) mots sur son compte Twitter.

 


 

VOS CONTACTS À GOBELINS POUR LA FORMATION CONTINUE :

  • Design interactif - Cinéma d'animation : Lucette Berbinan - 01 40 31 41 33
  • Design graphique : Michèle Barber - 01 40 31 41 58
  • Photographie : Gwenaëlle Thomas - 01 40 79 92 74
  • Vidéo tournage / post-production / son : Véronique Da Silva - 01 40 79 92 34
  • Intra (formations sur-mesure) : Laetitia Denoyelle-Beuque - 01 40 79 92 25
  • ​​Demande d'infos par mail
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Publié le 5 mai 2022

Retour aux actualités

Actualités similaires

Formation continue

Reconversion professionnelle : le guide complet pour 2022

Quel métier choisir, quelle formation suivre ou quel financement obtenir : découvrez comment vous reconvertir dans ce guide complet.

Formation continue

Pourquoi et comment faire une VAE ?

Votre expérience vous permet d'obtenir une certification pour évoluer professionnellement. Comment ? par la VAE. Comment s’y prendre ? nous vous guidons pas à pas, à chaque étape. Qui peut s'engager dans le processus, comment demander un congé pour une VAE, trouver des financements …

Formation continue

CPF : tout sur le Compte personnel de formation en 2022

Vous souhaitez ajouter des compétences professionnelles ou changer de carrière, le CPF, ou Compte personnel de Formation, est là pour vous aider à financer votre projet de formation professionnelle.

Formation continue

La formation continue 2022 à GOBELINS

Gobelins Paris propose en formation continue professionnelle, un catalogue en constante évolution dans tous ses domaines d'expertise : Animation 3D, Design interactif, Design graphique, Photo, Vidéo tournage, Vidéo montage et Son.

Voir toutes les actualités
Revenir en haut de page