Houdini : effets spéciaux animés

Cinéma d'animation

Cinéma d'animation

Houdini : effets spéciaux animés

Réf. XS07

Troisième module du cursus "Conception 3D et effets spéciaux"

Public concerné

Graphistes 3D, infographistes, motion designers. Intermittents ou artistes-auteurs exerçant dans le domaine audiovisuel.

Objectif

La formation professionnelle Houdini - effets spéciaux animés vous permettra d'apprendre à créer des effets spéciaux avec le logiciel de référence des FX.

Coût participant

3 564 €

Durée

66 heures sur 11 jours

 

GOBELINS campus Paris - St Marcel

Présentation

Formation intensive et avancée à l'utilisation du logiciel Houdini pour la création d'effets spéciaux.

Contenu de la formation

Ce que vous apprendrez

  • Maîtriser l'architecture et l'interface du logiciel
  • Aborder les fonctionnalités de modélisation, rigging, animation, surfacing et rendu
  • Maitriser la création d'effets spéciaux animés

Pré-requis

être à l’aise avec les outils informatiques. avoir pratiqué un logiciel 3D.

Programme

1/ Prise en main

- Introduction (Houdini demoreel, nodal / procedural workflow, digital asset & intégration, communauté Houdini (forums, tutos, learning paths), modèle économique, licences…

- Environnement, User Interface & ToolBox : Paramétrage d’un environnement de travail

- Scene View & Shelf : Shelf et raccourcis clavier indispensables 

- Nodes and Network : Les différents contextes d’Houdini et leur imbrication 

- La géométrie dans Houdini : Les types de géométrie, les différents types de Primitives , les Groupes, les attributs, l'importance du debug et ses outils (visualizer)

- Manipulation Basique : Transformation et outils (pivot, snapping, lien de parenté)

 

2/ SOP 

- Modifiers : menu Radial, Construction Plan, Snap, axis, pivot, utilisation des groupes, booléens (pour fractures), curves, Ray, Sweep / Revolve … import / Exports internes entre nœuds et contextes

- Imports / Exports de fichiers : Import (nettoyage et préparation de la géométrie pour Houdini), exports (les différentes options)

- Attributs : Attributs Standards (N, up, pscale, orient), manipulation d’attributs (Attribute Paint, Attribute Transfer…), répercussions des attributs (Scatter…)

- Duplication / Instances : Copy to Points / Copy Stamp, les ‘Packed Geometry’, le principe des Instances

- VOPs : le script en nodal 

- Volumes : Types de volumes, volume slices, modificateurs, SDF

 

3/ Script 

- Paramètres : Création / Appels de paramètres 

- Hscript : Accès aux attributs, utilisation des Fonctions, utilisation des paramètres

- boucles FOR : Principe de la boucle en programmation, les types d’itération (“By Pieces or Points”, “By Count”…), les types de récupération (Merge, Feedback), les MetaData

- VEX : Attribute / Volume Wrangle, utiliser les autres entrées, création et utilisation des paramètres, créer et supprimer de la géométrie

 

4/ Simulation / Particules 

- SOP Solver : Simulation en SOP : Rémanence d’une animation dans le temps

- Particules : Setup, forces / collisions, groupes / streams

- interventions manuelles : Utilisation du Vop ,Vex, SopSolver au sein d’une simulation

 

5/ Rigid Bodies 

- Fracture : Voronoï, booleans, RBD Material Fracture, les types d’objets en RBD

- Contraintes : Création manuelles ou automatiques par le Voronoï, utilisation des attributs (active, animated, strength…), RBD Tools, clusters

- Intégration de l’environnement : Forces et collisions

- Méthodologie de production

 

6/ Vellum 

- Principe du Vellum : Les similarités avec le système de particules 

- Les types de Contraintes : Hair, Cloth, Grain, Tetrahedral, Struts… le Solver SOP

- Mise en place d’un système avancé : Création d’un solver en DOP, contraintes dynamiques, injection d’objets

 

7/ Pyro 

- Principe de la simulation de volumes : Fumée basique 

- La Combustion : Temperature, fuel et réactions, design 

- Interactions avec les autres systèmes / Exports :  Advection, récupération de la simulation, exports

- Méthodologie de production : Up-res de simulation 

- Le Sparse Solver 

 

8/ FLIP 

- Principe de la simulation mixte de particules et volumes : Principe et émission simple 

- Intégration à l’environnement : Ajout de forces (particules & volumes) et gestion des collisions

- Viscosité / Melt : Utilisation ou non de la température 

- Ocean Tool : Composition d’océans à perte de vue avec les Spectrums (masks, waves instances), foam, exports pour rendus sans Houdini

- Fluid Tanks : Intégration de l’océan précédemment créé, maintien du mouvement, interaction autres objets (collisions, flottaison dynamique), whitewater 

 

9/ Grooming (cheveux / fourrure) 

- Principe de la population de cheveux : Génération cheveux / Poils / Herbe

- Méthodologie de design : Multi-couches et outils de coiffure

- Intégration à l’environnement : Utilisation des Attributs 

- Simulation : Principes, simulateur externe, forces, collisions et exports

 

10/ Crowds 

- Principe de l’outil de foule : Système de particules sous-jacent 

- Les Agents : Création d’un agent (import d’animations) et transitions complexes

- Mise en place de la simulation : les states, transitions et triggers 

- Intégration de la dynamique : Simulation / Ragdoll

- Intégration à l’environnement : Évitement de collisions, FootLock / Adaptation au Terrain

 

11/ Assets - TOPs 

- Assets - Généralités : Création et utilisation d’un asset (bases) 

- TOPs : Création et automatisation de variations sur une simulation FX

 

Ce module peut également être suivi dans le cadre des formations :

Conception 3D et effets spéciaux

Sélection

 CV + entretien préalable

Evaluation

Évaluation en cours de formation par l'intervenant des travaux ou exercices effectués tout au long de la formation.

Métiers visés

Cette formation vous permet d'acquérir des compétences pour l'exercice des métiers

Animateur

La finalité de l’animation des personnages et des objets est de les mettre en mouvement, de leur donner un jeu d’acteur et des expressions.
Le chef animateur (ou directeur d’animation pour des productions importantes) travaille selon les données du réalisateur à partir du story-board et du lay-out. Il définit les styles, l’ambiance et le rythme de l’action, le "jeu" des personnages, assure le rythme et la continuité. Il assure les retouches ou les supervise, dirige l’équipe d’animation, assure le suivi de l’animation.
L’animateur met en mouvement des personnages ou des objets en réalisant les dessins clés, c’est-à-dire les poses qui sont essentielles à l’articulation d’un mouvement. Il détermine le rythme du mouvement (cadence) en fixant le nombre d’images par dessin, en précisant le nombre de dessins intermédiaires et leurs positions.
Il existe différentes techniques d’animation : animation dessinée sur papier ou sur ordinateur dite 2D, animation en image de synthèse dite 3D, animation en volume (pâte à modeler, marionnettes, etc.).

En savoir plus

Animateur de personnage 3D

L’animateur de personnage 3D est l’animateur des acteurs d’un film d’animation, d’une série.

Il est spécialisé dans le mouvement subtil des personnages, la mainère dont-ils bougent, interagissent, éprouvent des émotions, les transmettent, expriment toute la complexité et la richesse du comportement humain au cœur d’une histoire, d’un jeu, d’une scène de narration

L’animateur de personnage rend visuel avec exactitude et raffinement le comportement de l’acteur à travers son jeu ; à la fois le langage physique, mécanique, les émotions véhiculées, les expressions du visage… : l’être par le mouvement.

Il exprime le non verbal du mouvement du personnage… tout ce qui constitue le jeu subtil et raffiné d’un acteur.

Ce type de savoir-faire est très recherché par les studios d’animation.

En savoir plus

Designer graphique

Le designer graphique ou graphiste se trouve à la confluence des métiers de la communication visuelle. Il est l’interlocuteur central de la chaîne graphique, à l’écoute du commanditaire qui peut être une entreprise, une institution, une collectivité territoriale. Il étudie le cahier des charges et élabore des solutions créatives en adéquation avec les contraintes économiques imposées. Il est le concepteur visuel des solutions de communication et l’interlocuteur des professionnels chargés de la réalisation des outils de communication adéquate. Il travaille seul ou en groupe au sein d’un studio de création, d’une agence de communication ou dans les services de communication d’entreprises ou d’institutions.Son champ d’activités recouvre de vastes domaines de création. Il peut être affichiste, typographe, illustrateur, metteur en page, directeur artistique, concepteur d’interface, réalisateur de générique, concepteur d’habillage TV, … Autant de savoir-faire précieux qui sont la garantie d’une future réussite professionnelle.

En savoir plus

Graphiste

Ce professionnel de la communication  conçoit des solutions de communication visuelle. Il travaille sur le sens des messages à l'aide des formes graphiques qu'il utilise sur tout type de supports.

Ses connaissances reposent sur la typographie, l'usage des signes et des images, l'art de la mise en page. 

En savoir plus

Graphiste-infographiste

L’infographiste graphiste est un créateur de visuels sur différents supports. Il réalise des documents numériques en combinant images et textes et en amont : il est en mesure de créer des affiches, des brochures, des catalogues, des logotypes, des chartes graphiques, des emballages, des illustrations, des pages de sites internet... Il maîtrise les logiciels de PAO pour la retouche photo, le dessin, la mise en page, l’animation et la conception internet.

En savoir plus

Motion designer

Le Motion Designer dispose d’un double rôle de directeur artistique et de technicien et intervient de manière transversale dans un projet. Il prend en charge des projets dotés de forts enjeux créatifs, dans des domaines aussi distincts que la publicité, le marketing, le broadcast ou le web. Il se situe en amont et en aval de la production d’une animation ou d’une interface. Il créé différents éléments graphiques dérivés de l’identité visuelle avant de produire une animation. Les différentes étapes du processus de création dans le motion design recouvrent l’élaboration de planches de tendances (mood boards, qui mettent en place un univers graphique), le storyboard, le choix de la typographie et de mises en pages d’écrans, la conception des mouvements, effets de transition etc. Une première animatique permet de valider auprès du client le déroulement et le rythme de l’animation. Viennent ensuite le rendu des images (temps machine), le montage et l’étalonnage. L’encodage constitue la dernière étape du projet.

En savoir plus

En pratique

 CV + entretien préalable

Horaires de la formation

8h/14h ou 14h/20h (fixé par Gobelins).

Contact

Vous souhaitez en savoir plus sur la formation ?

Contactez Lucette Berbinan
Revenir en haut de page