Droits d'auteur et droits de communication dans la diffusion numérique

Design graphique / PAO

Design graphique / PAO

Droits d'auteur et droits de communication dans la diffusion numérique

Réf. MM08

Public concerné

Chefs de projets dans le domaine de la communication, professionnels de l'audiovisuel, directeurs de programmes, réalisateurs, auteurs, scénaristes, journalistes, producteurs, documentaristes, professionnels du Web et du jeu vidéo, photographes, community managers, consultants média, concepteurs d'expositions, directeurs de communication, chargés de programmation, directeurs artistiques, responsables de publicité.

Toute personne amenée à intégrer ou publier des contenus (textes, images, logos, ...) à destination de la communication imprimée ou du web.

Objectif

La formation Droits d'auteur et droits de communication dans la diffusion numérique vous permettra de découvrir les principes fondamentaux du droit de la propriété intellectuelle et de la communication digitale.

Coût participant

450 €

Durée

6 heures sur 1 jour

GOBELINS campus Paris - Gambetta

Contenu de la formation

Ce que vous apprendrez

  • Identifier les principes fondamentaux du droit de la propriété intellectuelle et de la communication numérique
  • Identifier les risques juridiques d'un projet numérique et les problématiques bloquantes
  • Acquérir les réflexes nécessaires à la gestion des problématiques juridiques d'un projet numérique
  • Encadrer la contribution des utilisateurs

Pré-requis

Maîtrise de l'outil informatique et de la navigation sur le Web.

Programme

Fondamentaux du droit d'auteur

  • Oeuvre numérique au sens du droit : typologie des œuvres, critères de protection
  • Acteurs juridiques de la création numérique : les auteurs, les producteurs, les éditeurs, etc.
  • Régime juridique applicable en fonction des œuvres et des acteurs
  • Transfert des droits d'auteur : contrat de cession, contrat de licence, clauses et mentions obligatoires
  • Droit moral des auteurs face aux contributions des utilisateurs

Fondamentaux du droit de la communication numérique

  • Régime juridique de la responsabilité des hébergeurs et des éditeurs
  • Gestion des responsabilités dans un univers web interactif
  • Données à caractère personnel

Valorisation de l'œuvre numérique et encadrement de la contribution de la communauté

  • Encadrement de la propriété de la contribution (anticiper les risques)
  • Outils d'encadrement de la contribution utilisateurs (conditions générales)
  • Outils de la propriété industrielle (marque, modèle déposé)

Ce module peut également être suivi dans le cadre des formations :

Kit de survie du communicant numérique

Sélection

La sélection des candidats pourra être effectuée lors d'un entretien préalable.

Métiers visés

Cette formation vous permet d'acquérir des compétences pour l'exercice des métiers

Chef de projet

A partir des intentions d’un commanditaire, il propose, explicite et défend une solution de communication multimédia qui répond à la fois aux attentes, aux stratégies, aux critères du marché et aux moyens financiers d’un commanditaire.

Conscient des enjeux techniques, artistiques et ergonomiques, il définit avec le DA, le web designer et le développeur la structure du produit et l’organisation de l’information. Il formalise tous les documents qui serviront à la fois de base de travail à toute l’équipe : le cahier des charges fonctionnel et technique, les arborescences, les story boards et la maquette fonctionnelle.

Conscient des enjeux humains, éditoriaux et financiers d’un projet, il formalise les documents de gestion (planning, budget, …), structure les contenus et met en place une méthodologie de production et une organisation de travail pour garantir le respect de la qualité, des délais et du budget de son projet.
Présent à toutes les étapes d’un projet, il gère à la fois la relation avec le commanditaire et l’équipe projet. Il pilote le projet en s’appuyant sur des outils de gestion ou collaboratifs permettant l’information, la communication et la validation de tous les composants d’un projet entre l’équipe projet et un commanditaire. 

En savoir plus

Designer graphique

Le designer graphique ou graphiste se trouve à la confluence des métiers de la communication visuelle. Il est l’interlocuteur central de la chaîne graphique, à l’écoute du commanditaire qui peut être une entreprise, une institution, une collectivité territoriale. Il étudie le cahier des charges et élabore des solutions créatives en adéquation avec les contraintes économiques imposées. Il est le concepteur visuel des solutions de communication et l’interlocuteur des professionnels chargés de la réalisation des outils de communication adéquate. Il travaille seul ou en groupe au sein d’un studio de création, d’une agence de communication ou dans les services de communication d’entreprises ou d’institutions.Son champ d’activités recouvre de vastes domaines de création. Il peut être affichiste, typographe, illustrateur, metteur en page, directeur artistique, concepteur d’interface, réalisateur de générique, concepteur d’habillage TV, … Autant de savoir-faire précieux qui sont la garantie d’une future réussite professionnelle.

En savoir plus

Directeur artistique

Il traduit la demande d’un client en concept graphique et en scénario interactif. Force de proposition, il conçoit l’identité visuelle d’un produit multimédia (charte graphique, …), crée des modèles d’interfaces, imagine des scenarii interactifs et explicite ou défend sa démarche aussi bien à l’oral qu’à l’écrit devant le chef de projet ou le client.
Conscient des enjeux marketing, techniques, éditoriaux et économiques qui sont liés à un projet, il propose des solutions à la fois originales et conformes aux attentes et aux moyens de son commanditaire.
A l’étape de compétition ou de recommandation, le directeur artistique conçoit et réalise les maquettes fixes ou animées (avec la technologie Flash) qui sont la traduction formelle et fonctionnelle de ses propositions graphiques et des scénarii qu’il a imaginés.
A l’étape de production, le directeur artistique suit le travail des webdesigners et assure la qualité et la cohérence de l’univers graphique jusqu’à la finalisation du produit.
Le DA peut-être salarié ou indépendant (free lance). Une étape obligée pour un jeune diplômé : un poste de DA junior où il exerce ses compétences sur des projets associés à des enjeux simples et/ou des projets plus complexe sous la responsabilité d’un DA confirmé.

En savoir plus

Directeur de projets

Il supervise la conception et la réalisation de plusieurs projets importants, stratégiques, et souvent à dimension internationale. Il encadre des équipes importantes, pouvant parfois être composées pour partie du personnel de l'entreprise cliente. Il a la responsabilité de la rentabilité et de la bonne fin des projets dont il est en charge (respect des spécifications, des délais, du budget et des standards de qualité).

Le directeur de projets va être le support des équipes projets et essentiellement des chefs de projets qu’il conseille et dirige, sur tous les aspects organisationnels, méthodologiques.

Sa mission de support et d’encadrement des opérations comprend la supervision, la coordination générale des opérations projet, la formalisation des processus, le contrôle de leur bonne application, le contrôle des devis élaborés au regard de la stratégie et des objectifs de l’entreprise, le perfectionnement et le suivi des outils de contrôle budgétaire, l'animation du réseau fournisseurs/prestataires, le conseil pour la gestion des ressources humaines, la formalisation des opportunités de développement, la définition de recommandations stratégiques, la formalisation des bonnes pratiques et leur mise à disposition pour l’ensemble de l’équipe.

Sa mission de direction de projets comprend l’analyse et la traduction du besoin client, la rédaction de recommandation et l’établissement de budget prévisionnel, la constitution et le brief des équipes projets internes, externes ou mixtes et le suivi de production et suivi du client durant cette phase.

Le directeur de projets s'assure que les travaux sont conduits dans les règles de l'art (standards qualité, méthodes, techniques réglementaires) dans le respect du cadre fixé au projet : budgets, délais, réponse aux besoins ; que les difficultés éventuelles sont bien identifiées et anticipées suffisamment tôt et que des solutions sont proposées à la décision avec les argumentations suffisantes (avantages, inconvénients, scénarios, impacts...).

Le projet peut également faire partie d'un ensemble plus complexe, souvent appelé programme et l'on parle alors d'un directeur de programmes. Le programme recouvre l'ensemble des composantes permettant d'aboutir au résultat final dans toutes ses dimensions (juridique, marketing, informatique, technique, formation des personnels, organisation, logistique, communication…)

Capable de maîtriser plusieurs contextes et de diriger plusieurs projets en même temps, le directeur de projets possède des compétences transverses qui lui permettent de suivre un projet dans son intégralité, soit de la phase de négociation à la phase de garantie. Parallèlement à ses fonctions d’encadrement, il veille à la mise en place de procédures visant au respect des budgets et délais ainsi qu’à celui des process qualité internes.

En savoir plus

Graphiste

Ce professionnel de la communication  conçoit des solutions de communication visuelle. Il travaille sur le sens des messages à l'aide des formes graphiques qu'il utilise sur tout type de supports.

Ses connaissances reposent sur la typographie, l'usage des signes et des images, l'art de la mise en page. 

En savoir plus

Motion designer

Le Motion Designer dispose d’un double rôle de directeur artistique et de technicien et intervient de manière transversale dans un projet. Il prend en charge des projets dotés de forts enjeux créatifs, dans des domaines aussi distincts que la publicité, le marketing, le broadcast ou le web. Il se situe en amont et en aval de la production d’une animation ou d’une interface. Il créé différents éléments graphiques dérivés de l’identité visuelle avant de produire une animation. Les différentes étapes du processus de création dans le motion design recouvrent l’élaboration de planches de tendances (mood boards, qui mettent en place un univers graphique), le storyboard, le choix de la typographie et de mises en pages d’écrans, la conception des mouvements, effets de transition etc. Une première animatique permet de valider auprès du client le déroulement et le rythme de l’animation. Viennent ensuite le rendu des images (temps machine), le montage et l’étalonnage. L’encodage constitue la dernière étape du projet.

En savoir plus

Photographe (post-production)

Le photographe spécialisé en traitement de l’image pratique toutes les techniques de la post production photographique, argentique et aujourd’hui numérique.

Il a des compétences dans toutes les techniques suivantes et en maîtrise un certain nombre :

  • le tirage argentique "haut de gamme",
  • la préparation de fichiers image à tous types d’exploitation : tirage argentique ou numérique, impression grand format et sur divers supports, impression offset, web,
  • la calibration et l’exploitation de tous types de fichiers image : prise de vue numérique, numérisation d’originaux argentiques, …
  • la chaîne de production de photos numériques depuis la prise de vue,
  • le montage numérique : assemblage d’images, effets spéciaux 2D, dessin,
  • la retouche corrective et créative (cosmétique, mode, …),
  • la restauration numérique de photos anciennes,
  • la mise en page et la conception graphique,
  • la chaîne graphique (réalisation de documents imprimés),
  • l’iconographie et la gestion de bases de données d’images.


Les dénominations de ces nouvelles fonctions ne sont pas encore stabilisées et peuvent varier selon les entreprises. On peut citer (liste non exhaustive) :

  • opérateur numérique sur les plateaux de prise de vue : mise en œuvre des procédures de captation numérique, calibration, suivi des fichiers numériques, …
  • opérateur en acquisition numérique : numériser d’après originaux argentiques, réalise des repros numériques, calibrer et exploiter les fichiers, …
  • développeur numérique, opérateur en post production numérique,
  • retoucheur (numérique) appelé aussi graphiste : montage numérique, retouche créative effets spéciaux 2D,
  • tireur "fine art" (ou "haut de gamme") argentique ou numérique.
En savoir plus

Photographe (prise de vues)

Le photographe exerce son activité dans les domaines suivants : publicité, illustration, communication, édition, industrie aussi bien en nature morte qu’avec des personnages.
Il réalise des photos en maîtrisant notamment la composition et la lumière dans les différents modes de saisie (argentique, numérique).
Il maîtrise les logiciels de montage et de retouche photographique (Photoshop). Il connaît la chaîne de production numérique et ses impératifs techniques : colorimétrie, préparation de fichiers, numérisation et exploitation, impression.
Le photographe débutant peut occuper une fonction d’assistant photographe. Il prépare les plateaux de prise de vue, assiste un photographe confirmé et assure le suivi de production.
Le photographe travaille en indépendant.

En savoir plus

Responsable / Directeur de production

Présent dans les grosses agences ou dans les grosses sociétés d’édition (par exemple, dans l’industrie du jeu vidéo), le directeur de production détermine la politique de production dans le cadre d’une stratégie globale et de moyens techniques et humains qu’il contribue à définir. Il garantit la performance des équipes de production et la fluidité de la production.
Au quotidien, il optimise et gère le studio de production. Il contribue ainsi à l'élaboration de la politique d'évolution des moyens de production et à l'amélioration des produits et des procédés. Il élabore, transmet et veille au respect de procédures de production optimales.
En fonction du planning projet global établi par le directeur de projets et des besoins matériels et humains, il forme les équipes adéquates et attribue les ressources aux projets. Il dirige donc les ressources humaines (équipes de développement et de création) en recrutant et répartissant les équipes nécessaires au projet. Il ventile également les ressources matérielles, techniques, technologiques nécessaires au bon déroulement de la production.
Il peut contribuer à mettre au point un budget prévisionnel et un planning qui décident des délais de réalisation à respecter et de la faisabilité technique du produit. Il organise, met en œuvre, optimise et suit la fabrication en fonction de ces objectifs. Il doit ensuite contrôler constamment le bon respect des délais et la qualité du travail.
Le directeur de la production peut préparer le terrain pour le chef de projet, son principal interlocuteur, en gérant les ressources financières et les compétences des équipes, en vue de la rédaction d'un cahier des charges. Lorsque plusieurs produits sont simultanément en cours, il devra travailler avec autant de chefs de projet ou bien avec le directeur de projets, s'il y a lieu.
Il assume des responsabilités techniques variables selon la taille de l'entreprise, sa localisation, les quantités produites, le nombre de références, le niveau et l'organisation hiérarchique, le degré d'automatisation.

En savoir plus

En pratique

La sélection des candidats pourra être effectuée lors d'un entretien préalable.

Prochaines sessions

Horaires de la formation

8h/14h ou 14h/20h (fixé par Gobelins).

Contact

Vous souhaitez en savoir plus sur la formation ?

Contactez Lucette Berbinan 01 40 79 92 20
Contactez Michèle Barber 01 40 79 92 80

GOBELINS campus Paris - Gambetta

247, avenue Gambetta
75020 Paris
Téléphone : 01 40 31 42 00
 

Formations sur mesure

Vous souhaitez adapter cette formation pour vos salariés, votre entreprise?

Contactez Laetitia Denoyelle 01 40 79 92 25
Revenir en haut de page