Formation continue

DUIK Bassel : tout sur ce logiciel par un professionnel de l'animation

DUIK Bassel : tout sur ce logiciel par un professionnel de l'animation

Aujourd’hui, nous recevons Christophe Fleury, professionnel de l’animation et Responsable de filière à GOBELINS pour explorer DUIK, le plugin After Effects français qui monte.

Avec lui, nous allons revenir sur ce qu’est DUIK et sur ce qui fait sa force. Nous allons parler d’animation 2D mais aussi de rigging et d’Inversed Kinematics.

Pas de panique, notre article est accessible même aux débutants !

Gros plan sur un logiciel qui fait déjà des merveilles et dont les fondements sont résolument engagés.

christophe_fleury

 

Christophe, peux-tu nous dire qui tu es ?

Je suis le co-gérant d’oscar B, un studio d’animation basé à Paris et à Lyon et créé en 2008 à la sortie de mes études aux Arts Déco.

J’y assure la direction artistique et la gestion des projets de Motion Design.

Je suis également un passionné de graphisme, d’images et de mouvements et un grand amateur de courts métrages que je trouve très riches : clips, courts des festivals, films d'étudiants...

J’enseigne à GOBELINS depuis 2016 avec des cours de création numérique en classe prépa et After Effects en 1ère et 2ème années.

Je suis également coordinateur de la filière Animation pour la formation professionnelle

À mon arrivée, j’ai voulu élargir le catalogue, alors essentiellement orienté 3D, vers la 2D. Depuis quelques années, on observe un vrai brassage entre la 2D et la 3D avec l’intégration de Cinéma 4D dans After Effects notamment.

Tant et si bien que les rendus deviennent parfois très proches. La 2D est loin d’avoir tout dit ! 

C’est pourquoi nous avons ouvert des formations à Toon Boom, TVPaint mais aussi DUIK Bassel qui est un outil extrêmement puissant d’animation de personnages.

 

Découvrir notre formation professionnelle à DUIK

 

On utilisait déjà DUIK depuis plusieurs années au studio pour le motion design sous After Effects car il nous faisait gagner un temps fou et nous permettait d’allier facilement la 2D traditionnelle en dessin à la 2D numérique. 

 

Le fait qu’il soit le fruit d’un Français passionné et qu’il soit très utilisé en motion a aussi fortement joué dans la balance. 

 

C’est quoi exactement DUIK ?
Qu’est-ce que le plug-in permet sur After Effects? 

DUIK Bassel est un plugin créé pour After Effects qui permet de réaliser du “Rigging” * et de l’animation de personnages en 2D

 

Depuis sa création, DUIK a beaucoup évolué en intégrant par exemple le motion design. 

 

Le plugin fonctionne aussi très bien pour animer toutes sortes d’objets ou d’effets tels que des rebonds, chose déjà possible sur After Effects mais tellement plus simple et intuitive sur DUIK !

 

* le Rig correspond à l’armature d’un personnage ou d’un objet (vaisseau, mécha…), nécessaire à son animation.

 

Peux-tu revenir sur la genèse de sa création et nous en dire un peu plus sur son créateur ?

Le nom du plugin en dit déjà beaucoup.

DUIK est une contraction d’IK pour Inversed Kinematics, un terme spécifique à l’animation 3D, et de Nicolas Dufresne, le nom de son créateur.

Le parcours de Nicolas est atypique. Après des études en maths et en physique, il s’est tourné vers l’animation en intégrant une école du nord de la France pour finalement rejoindre Ankama et travailler sur Wakfu notamment.

Cela lui a permis d’occuper différents postes (compositing, montage…), d’acquérir une vraie expertise sur After Effects et, in fine, de pouvoir appliquer une logique d’animation 3D dans la création d’un plugin 2D.

Nicolas a toujours eu à cœur de rendre l’animation plus accessible. C’est ce qui a orienté son choix de faire de DUIK non seulement un outil gratuit mais aussi entièrement open source

On peut donc se réapproprier le code libre du plugin, le configurer et le remodeler à sa sauce.

DUIK Bassel est un logiciel éminemment politique. Il reflète une conception différente du travail qui devient collaboratif par le partage et l’échange.

Aujourd’hui, l’objectif de l’équipe n’est pas de se rémunérer grâce à DUIK mais uniquement par l’intermédiaire de campagnes de financement participatif, de dons ou de conférences.

 

Légende : Masterclass de David Dufresne (alias Duduf) pour Adobe

 

Qu’est-ce qui fait la force de DUIK aujourd’hui ? 

Le rigging est une technique mal aimée de certains animateurs car elle est complexe et demande du temps. 

DUIK change vraiment la donne en permettant d’animer en Inversed Kinematics sous After Effects, un logiciel de 2D qui n’a pas été conçu pour animer de cette manière-là.

Le gain de temps est colossal et la qualité améliorée puisque les animateurs travaillent à partir d’outils plus performants.

Mais revenons un peu sur la différence entre Inversed Kinematics (IK) et Forward Kinematics (FK) pour mieux comprendre.

L’animation en IK est semblable à l’animation de marionnettes. Lorsque l’on souhaite animer une marionnette, on part d’abord des extrémités pour animer le reste du corps. Ainsi, on passera par la main pour bouger l’avant-bras par exemple.

DUIK Bassel fonctionne sur ce principe grâce à un système de contrôleurs placés aux extrémités. En déplaçant ces contrôleurs par translation, l’animateur va entraîner les différents éléments (bras, pieds, buste…) pour réaliser des animations.

Ce processus autrefois long et compliqué a été révolutionné par la fonction “autorig” de DUIK.

L’inverse de l’Inversed Kinematics est donc la Forward Kinematics. Elle permet d’animer en rotation et non en translation.

Pour animer une jambe par exemple, il faudra poser trois clés pour un seul mouvement (fémur, tibia, pied) là ou DUIK n’en exigera qu’une seule.

Attention, on ne peut pas tout animer en IK ! Les animateurs optent généralement pour une combinaison entre les deux méthodes pour être vraiment efficaces.

 

Légende : Clip d’Allaxis de Kaly Live Dub réalisé sur DUIK par Thomas Fourniret

 

Comment utilises-tu DUIK Bassel au quotidien dans ton travail ?

Au studio, nous utilisons surtout DUIK pour l’animation de personnages. Il nous permet par exemple de réaliser des animations pour des protagonistes et de les exporter pour les transférer sur d’autres, ce qui représente un confort et un gain de temps incomparables.

Nous sommes contents de voir que le plugin obtient de plus en plus de reconnaissance dans le monde entier.

De nombreux studios et techniciens le maîtrisent et il est convoqué dans des projets très variés allant du clip au film institutionnel en passant par des séquences animées pour des documentaires.

Il suffit enfin de constater le succès que rencontrent les conférences de Nicolas ainsi que sa campagne de crowdfunding.

 

> Découvrir également notre portrait de Maxime Causeret, FX artist et formateur à GOBELINS.

 

 

DUIK va faire l’objet d’une évolution majeure prochainement, peux-tu nous en dire plus ?

Les développeurs de Rainbox ont pour ambitieux projet d’intégrer DUIK Bassel dans le logiciel Blender, qui est lui aussi gratuit et open source.

L’idée serait de porter ce qui est déjà possible sous After Effects sur Blender et, par conséquent, de gagner du temps sur la partie rigging.

Là où Blender est un outil intéressant, c’est (entre autre) sur la partie prévisualisation d’animation, assez longue sur After et quasiment en temps réel sur le logiciel open source.

  

DUIK est enseigné à GOBELINS dans le cadre d’une formation professionnelle dédiée.
À qui s’adresse-t-elle et qu’y enseigne-t-on ?

GOBELINS propose effectivement une formation de trois jours principalement adressée aux motions designers After Effects mais aussi aux graphistes, aux illustrateurs et aux animateurs.

 

En bref, à tous les techniciens qui souhaitent animer facilement des personnages ou des éléments ou accessoires grâce au logiciel d’Adobe sans pour autant avoir une connaissance fine en rigging.

 

À l’issue de cette formation à DUIK, les stagiaires doivent non seulement connaître les fonctions principales du plugin mais aussi (et surtout) les étapes de création, de la réalisation de la marionnette jusqu’à l’export.

 

Savoir utiliser le logiciel, c’est bien. Savoir où on veut aller et comment, c’est encore mieux ! 

 

Pour terminer, as-tu des œuvres, des artistes ou des ressources qui t’inspirent à partager ? 

J’adore les clips que je trouve vraiment super créatifs, je vais donc surtout parler de ce type de production.

Les premiers qui me viennent sont ceux de Thomas Fourniret qui a, justement, beaucoup utilisé DUIK pour deux de ses clips : Parler Le Fracas du Peuple de l’Herbe et Allaxis de Kaly Live Dub (NDLR : voir plus haut).

 

Légende : Clip de Parler Le Fracas du Peuple de l’Herbe par Thomas Fourniret

 

 

Dans ces deux clips très simples, on entrevoit tout ce que l’on peut faire en termes d’animation avec DUIK et d’effets visuels avec After Effects.

 

On s’éloigne aussi du tout vectoriel, très présent sur le web, pour revenir à des choses plus plastiques et qui ouvrent de nouvelles perspectives.

 

Mais ma plus grande référence artistique reste sans hésiter Michel Gondry pour son côté artisan touche-à-tout. 

 

Même si la technique est omniprésente dans ses clips, Gondry parvient à nous émouvoir en invoquant la poésie de l’enfance, en utilisant des matières que l’on voit rarement dans les clips (papier, légos…) et, finalement, en faisant beaucoup avec peu.

 

Légende : Clip de Got to Keep On des Chemical Brothers par Michel Gondry

 

 

Pour finir, je recommande bien sûr Rainbox Laboratory, le site agrégeant toutes les ressources relatives à DUIK Bassel ainsi que Rainbox Prod, le site de production de l’équipe travaillant sur DUIK. 

 

Des interviews de Nicolas Dufresne et des tutos intéressants sur le motion design sont également disponibles sur Motion Café.

 

Découvrir le parcours complet de Christophe Fleury sur son profil LinkedIn.

 

Visuel d’illustration en début d’article : YUKU et la fleur d’Himalaya par Arnaud Demuynck, Rainbox Pro.

 

 


 

VOS CONTACTS À GOBELINS POUR LA FORMATION CONTINUE :

  • Design interactif - Cinéma d'animation : Lucette Berbinan - 01 40 31 41 33
  • Design graphique : Michèle Barber - 01 40 31 41 58
  • Photographie : Gwenaëlle Thomas - 01 40 79 92 74
  • Vidéo tournage / post-production : Véronique Da Silva - 01 40 79 92 34
  • Intra (sur-mesure) : Laetitia Denoyelle-Beuque - 01 40 79 92 25
  • ​​Demande d'infos par mail

 

Publié le 30 avril 2021

Retour aux actualités

Actualités similaires

Formation continue

WEBINAR : tout savoir sur le CPF

Qu’est-ce que le CPF ? Qui peut en bénéficier ? A quoi ça sert ? Comment créer et consulter son compte CPF ? GOBELINS répond à toutes vos questions !

Formation continue

Comment devenir UI Designer : paroles d’une experte du design d'interface

“UI Designer” ou “concepteur d’interface utilisateur”, c’est être créatif, assurer la cohérence visuelle, la facilité et la prise en main fonctionnelles d’interfaces de produits, par exemple pour une application, une boutique e-commerce, une borne interactive ou tout autre produit ou service digital.

Formation continue

Design Thinking et facilitation : 11 questions à une experte

3 mots : "Innover" pour "se démarquer" : le Design Thinking ("Esprit Design") peut apporter la solution avec cette méthodologie et stratégie d'innovation en s'appropriant les outils du Design pour concevoir des projets de façons moins linéaire et classique et ce, dans tous les domaines même ceux éloignés du Design.

Formation continue

5 témoignages de stagiaires pour la Formation professionnelle à GOBELINS :

Que sont-ils devenus ? 5 anciens stagiaires de la formation continue témoignent dans un article entièrement dédié à leur avis et ressenti en post formation.

Voir toutes les actualités
Revenir en haut de page