Formation continue

Comment suivre une formation à distance (e-learning) avec GOBELINS, l’école de l’image ?

Comment suivre une formation à distance (e-learning) avec GOBELINS, l’école de l’image ?

Aujourd’hui, nous recevons Alice Longueville de GOBELINS pour parler d’apprentissage en ligne.

Alice fait partie de l’équipe de Recherche et innovation pédagogique et elle est une professionnelle du e-learning.

Ensemble, nous allons voir comment GOBELINS fait évoluer son offre de formation en distanciel pour répondre aux besoins des apprenants et quelles sont les forces de ses programmes.

 

Bonjour Alice, peux-tu nous parler de ton parcours et de ce que tu fais à GOBELINS ?

J’ai intégré GOBELINS il y a presque deux ans avec une double casquette puisque je suis coordinatrice du CAFEL (Chef de projet Apprentissage et Formation En Ligne) qui est un diplôme universitaire de Chef de projet Apprentissage et Formation En Ligne.

Je suis également Digital Learning Manager et j’interviens sur la digitalisation des formations au sein du Département Recherche et innovation.

Lorsque j’ai rejoint GOBELINS, l’école avait déjà largement amorcé le virage du numérique notamment grâce à ses formateurs qui ont des profils très novateurs et sont naturellement à l’aise avec les nouveaux outils. 

Mon rôle était alors d’accompagner l’école en tant que support en ingénierie pédagogique.

Avant cela, j’ai évolué longtemps dans le secteur de l’édition. 

J’ai connu la crise du début des années 2000 et la reconversion progressive vers le digital avec l’arrivée des livres numériques, de l’éditorialisation en ligne, des cartables et des tableaux numériques...

Puis j’ai bifurqué vers la formation il y a dix ans en intégrant un organisme de cours par correspondance qui entamait sa reconversion en organisme de formation en ligne.

J’étais alors en charge de la création des parcours de formations et du suivi de production des  contenus des cours.

 

alice_longueville_gobelins.jpg
Alice Longueville - Gobelins

 

Sans révéler tous les secrets de l’équipe, peux-tu nous en dire plus sur le Département de Recherche et d’innovation de GOBELINS ? 

Le département est composé de six personnes et il est géré par Maxime Jore, notre Responsable Recherche et innovation.

La section Recherche possède son propre laboratoire qui se concentre sur les projets étudiants et entreprises ainsi que sur les partenariats pour partager les expertises et collaborer sur des avancées scientifiques.

La section Innovation mène une action d’étude et de veille prospective des métiers enseignés à GOBELINS et des évolutions technologiques. Elle intervient aussi en soutien à l’innovation digitale et sur les nouvelles formes d’enseignements proposées par l’école (comme les MOOC par exemple).

Mais nous sommes largement aidés par le savoir-faire des formateurs et la créativité des projets des étudiants.

projet-etudiant-ostara.png

Ostara est un projet étudiant visant à sensibiliser le public à la question de la migration climatique par le biais d’un jeu 3D immersif et collaboratif.

 

Gobelins_projet-etudiant-la-ferme.png

La Ferme !, autre projet étudiant, est un jeu hybride mêlant fun et interactivité. Il aborde le sujet des incivilités dans les grandes villes de manière absurde et humoristique.

 

Comment construit-on un projet de formation e-learning ? 

Presque comme un projet en présentiel car la démarche reste la même !

On identifie d’abord les besoins des apprenants en termes de compétences.

Puis on réalise une étude de marché en partenariat avec des experts métier en activité et le Service Relations entreprises afin de discerner les évolutions du marché et les besoins des organisations.

Là où la formation en distanciel se distingue du présentiel, c’est sur l’ingénierie pédagogique qu’il va falloir mettre en œuvre pour compenser cette distance justement.

Chaque projet de digital learning doit s’accompagner d’une réflexion sur l’accompagnement pédagogique de l’apprenant, sa prise en main des outils numériques et les différentes capacités cognitives mobilisées suivant le format.

Une fois que le programme et les cours sont prêts, nous les mettons en ligne sur Blackboard Ultra, la plateforme commune à l’ensemble des écoles affiliées à la CCI de Paris.

Elle nous permet à la fois de : 

  • Diffuser notre contenu et nos ressources d’enseignement,
  • Proposer un lieu d’échange grâce à un forum et un système de messagerie, 
  • Mettre à disposition des espaces pour transmettre des documents et déposer des devoirs, 
  • Réaliser des exercices en ligne, 
  • Travailler en mode collaboratif, 
  • Organiser des classes virtuelles...

 

Quelles sont, pour toi, les forces de GOBELINS sur la formation en ligne ?

Ce qui fait la réussite d’une formation à distance, c’est de ne pas être seul !

Nous accordons une attention toute particulière à l’apport du groupe dans l’apprentissage, ce que l’on appelle le Social Learning.

L’aide des pairs est à la fois très riche et motivante pour l’apprenant.

Nous travaillons aussi beaucoup sur la relation au formateur comme facilitateur. Il est là pour guider et faciliter l’apprentissage tout au long du cours. 

Mais ce qui différencie également nos formateurs, c’est leur capacité à proposer et développer des formations très opérationnelles permettant d’acquérir des compétences métier directement transférables en situations professionnelles.

Ce double accompagnement par le groupe ET par le formateur permet aux stagiaires de mener leurs projets jusqu’au bout.

D’expérience, nous savons que plus l’apprenant est seul et sans objectifs clairs, plus le taux d’abandon est élevé, à plus forte raison si la formation est longue.

Dans le cas du CAFEL par exemple, chaque élève prend en main un projet d’application et dispose d’un tuteur qui l’accompagne à chaque étape. Il peut aussi partager ses idées sur le forum de la formation et faire évoluer ce projet. On privilégie un mode collaboratif et très opérationnel.

Notre priorité est que l’expérience de la formation et de l’outil utilisé soit qualitative.

C’est donc une approche pédagogique très efficace axée sur l’accompagnement et la symbiose des groupes étudiants / stagiaires / formateurs qu’a développé GOBELINS.

C’est l’ADN de l’école depuis sa création et c’est ce qui fait sa réputation à l’international.

 

Qu’est-ce que l’expérience du confinement a changé au e-learning ?

La crise sanitaire a clairement provoqué une révolution dans les pratiques, et ce, sur un temps très court.

Nous avons par exemple vu des personnes très dubitatives quant à l’efficacité du distanciel être très satisfaites de leur expérience et mener leur projet de formation jusqu’au bout.

D’une certaine façon, le fait d’être confiné a élargi le champ des possibles. 

En ouvrant de nouvelles formations au distanciel, nous avons pu lever les contraintes géographiques et de temps puisque le télétravail rendait le planning plus simple à gérer pour les apprenants.  

Du point de vue des organismes, il y a également eu une véritable prise de conscience de la nécessité d’intégrer le digital aux enseignements par le biais de l’hybridation des formations : mix présentiel et distanciel.

Tout l’enjeu de l’ingénierie est alors de savoir ce que l’on rend accessible en e-learning et ce que l’on propose uniquement en physique, quelles sont les activités que l’on ouvre au groupe, à quels moments on fait intervenir le formateur, quels sont les pics de motivation…

En identifiant ces points forts, on est ensuite à même de mobiliser les bonnes ressources au bon moment car porter ses contenus physiques pour le virtuel ne suffit pas.

 

Tu pilotes donc la formation à distance CAFEL. Comment se déroule-t-elle et quels sont les objectifs pédagogiques ?

La formation de Chef de projet Apprentissage et Formation En Ligne n’est pas nouvelle puisqu’elle a été créée en 2002 par la CCI.

Aujourd’hui, nous sommes en partenariat avec la cellule Apprenance de l’université de Nanterre, ce qui nous permet d’allier la rigueur et la dimension fondamentale de l’université à l’expertise sur le Design pédagogique (UX Learning) de GOBELINS.  

Le travail de recherche de l’équipe Apprenance est centré sur le rapport adulte à la formation (attitudes, motivation, déterminants biographiques et sociaux), en particulier pour construire des environnements d’apprentissage optimisés.

Le CAFEL est une formation diplômante (niveau Master 1) qui se matérialise autour d’un projet d’application, favorisant la mise en pratique des enseignements.

Les formateurs sont présents à toutes les étapes par l’intermédiaire de vidéos. Cette incarnation porte les apprenants bien plus que ne le ferait un simple avatar.

 

Quel est le profil des stagiaires de cette formation ?

Généralement, nous accueillons des personnes qui ont été ou sont toujours formatrices ou qui ont une appétence pour les questions d’acquisition des connaissances et d’apprentissage.

Mais les profils sont très divers, c’est ce qui fait justement toute la richesse du CAFEL.

Aujourd’hui, tous les secteurs professionnels ont des besoins de formation en ligne.

Nous accueillons donc des apprenants issus de tous les domaines : professionnels des RH, de l’éducation nationale, du monde associatif...

Cette diversité de regards donne lieu à des projets très différents qui peuvent s’adresser à des infirmières, des conducteurs d'engins de chantier ou des agents d’assurance.

Il peut s’agir par exemple de créer : 

  • Un module d’On-boarding (processus de recrutement) destiné aux nouveaux collaborateurs d’une entreprise, 
  • Une formation aux pré-requis en prévention des risques professionnels, 
  • Un dispositif pour s’approprier de nouveaux outils ou process entreprise, 
  • Des gestes professionnels... 

C’est très varié et nous avons eu des projets comme :

  • Une formation "rattrapage en ligne" destinée à des professionnels assistants familiaux,
  • Une formation en ligne « Habilitation Assurance » pour des conseillers financiers de la Banque Postale,
  • Un Serious Game pour digitaliser une formation sur le paiement sans contact,
  • La digitalisation d'une approche d’étude du piano jazz pour des élèves de conservatoire en liste d’attente,
  • Une formation en ligne en français langue étrangère pour un public d'adultes allophones salariés, de travailleurs précaires ou de demandeurs d’emploi...

 

Si tu avais un conseil à donner à un futur stagiaire en formation digitale ?

Je lui recommanderais sans aucun doute de bien se renseigner sur le programme mais aussi sur le dispositif d’accompagnement proposés par l’organisme. 

Y aura-t-il des projets collaboratifs ? Sera-t-il possible d’échanger avec ses pairs et le formateur ? Si oui, de quelle façon ?

Les formations disponibles en ligne sont tellement nombreuses qu’il est très difficile de choisir.

Généralement, elles sont organisées en répertoires, ce qui contribue également à déshumaniser l’expérience. 

Il faut donc, d’un côté, contacter les organismes afin de connaître leur pédagogie et, de l’autre, faire le point sur ses objectifs, son budget et ses disponibilités afin de s’assurer de la cohérence entre son projet et la formation proposée.

Un grand merci à Alice Longueville pour sa disponibilité et pour ses exemples d’une grande richesse.
 

 

Publié le 9 octobre 2020

Actualités similaires

Formation continue

Devenir Sound Designer : définition, formation, salaire et carrière

Le Sound Designer ou Designer sonore réalise l’identité sonore de divers environnements. Il met en valeur des contenus visuels par le son, des « bruitages » (jingles, bruits de pas…) pour des films, des jeux vidéo, des jeux d’acteurs ou des pages web

Formation continue

Animation de personnages 3D : des experts témoignent

Apprendre à mettre en mouvement des personnages en 3D, leur donner vie avec des expressions tout comme dans les dessins animés et maîtriser leur mise en scène.

Formation continue

Projet de formation professionnelle à la rentrée ?

Surfez à volonté sur notre offre en Formation continue

Formation continue

Devenir Infographiste metteur en page : salaire, formation, emploi

Vous aimez créer, travailler sur des logiciels de retouche/photomontage d'images/dessins vectoriels et réaliser, par exemple, des documents de communication ? avez-vous pensé à devenir Infographiste metteur en page ? Cyril Ernou Professionnel indépendant et Coordinateur/Formateur à GOBELINS nous expose son métier.

Revenir en haut de page